Publication de l’article « Le « marché augmenté » de l’énergie, des transports et du numérique » dans la revue Innovations 2016/2 n° 50 (Jonathan BAINEE, Richard LE GOFF)

Cet article, de nature exploratoire, analyse la nature et la portée théorique et empirique des rapprochements en cours entre les industries de l’énergie, des transports et du « numérique ». Plus précisément, il propose une clé de lecture de la stratégie poursuivie par un certain nombre d’entreprises, consistant à organiser un décloisonnement entre ces industries autrefois indépendantes et organisées en silos.
Si le « numérique » pouvait déjà être interprété, dans les années 2000, comme le fruit d’un décloisonnement émanant des opérateurs d’infrastructures, de réseaux et de services de télécommunications, celui-ci ne s’était opéré que « verticalement », c’est-à-dire le long d’une chaîne de la valeur reliant clients et fournisseurs, au sein du silo des communications électroniques. Les opérateurs avaient alors tiré parti de la « standardisation diversifiante » rendue possible par les évolutions des Technologies de l’Information et de la Communication ayant induit la « numérisation » des contenus écrits, audio et vidéo issus du monde « analogique » et une diversification accrue de la nature des usages des TIC (Le Goff, 2000, 57-69). Aussi, notre analyse entre en résonnance avec les travaux très récents de Porter et Heppelmann (2014), abordant l’évolution du numérique à travers le filtre du développement des objets connectés et des « big data »…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s